Transition

Pour un Noël zerowaste : sans déchet et avec du lien

Connaissez-vous les 5R du mouvement zéro déchet? Refuser, Réduire, Réutiliser, Réparer, Composter (Rot en anglais). Une petite équipe de modestes couturières a décidé de mettre ces règles en œuvre en cette période de Noël. Elles ont organisé un atelier de « couture – confection de sacs à vrac ».

Quelle est donc la motivation des femmes d’aujourd’hui à participer à une activité d’hier ? Pour Nathalie, 40 ans : « coudre et raccommoder sont des activités qui ont tendance à se perdre au fil du temps à cause de cette boulimie compulsive de consommation. Or, j’essaie d’y résister ». Céline, 23 ans, ajoute : « J’aime pouvoir donner une deuxième vie à des objets dont je ne me sers plus. Ainsi, en cousant des sacs à partir de vieux tissus, je peux leur donner une utilité dans la vie de tous les jours. Je couds, depuis petite les rubans de mes chaussons de danse, et j’ai toujours préféré réparer ou modifier mes vêtements usés plutôt que de les jeter ».

Reprenons les 5 « R » du mouvement Zéro déchet. REFUSER d’hyper-consommer à Noël : comment fait-on ? D’abord en refusant d’acheter des cadeaux inutiles : aussi vides de sens que remplis de plastique. Ceci-dit, REDUIRE ma consommation n’empêche tout-de-même pas d’offrir des cadeaux. Cela nécessite cependant de repenser un minimum le concept du cadeau lui-même. Personnellement, dans ma vie quotidienne, je trouve de de plus en plus de joie à REUTILISER ainsi qu’à REPARER. 

Dans le cas présent, l’idée de la journée couture est partie d’un drap de lit dont je n’avais plus l’utilité. Impossible à COMPOSTER… : il fallait que je lui trouve une autre utilité ! D’autre part, ne possédant pas toujours les moyens de mes ambitions, il me fallait du soutien matériel et technique : une machine et des compétences en couture. Nous avions donc besoin d’une coach expérimentée : ma maman. Pour elle, « passer une journée chez ma fille avec ma petite fille en plus, pour faire de la couture : c’est exceptionnel. Je l’ai fait avec grand plaisir ». Et nous voici donc lancées dans une couture-aventure intergénérationnelle de l’Avent ! 

Pour ce faire, nous étions équipées de quatre machines à coudre, pour certaines personnelles et d’autres empruntées. De même, nous avons réutilisé certains tissus nous appartenant et avons également récupéré des échantillons et chutes de tissus offerts par une couturière professionnelle. Après avoir faufilé, passé des fils, mis et enlevé des aiguilles, cousu et décousu, ri et bien mangé, nous avons terminé cette journée sur un résultat impressionnant de sacs de toute les tailles et pour tous les usages du quotidien.

Estelle, tout aussi débutante en couture que lucide sur les bénéfices de la situation, m’avoue : « J’ai pris conscience qu’avec les connaissances mises en commun, la couture ne se limite pas forcément à repriser les chaussettes. Le champ des possibles s’élargit ». Ainsi, se retrouver autour d’une machine à coudre ne permettrait pas uniquement de réparer, mais également de « faire ensemble », de « partager ». Tant de liens me suggère que le zéro déchet est bien plus qu’un mouvement « pour l’environnement ». A mon avis, il mériterait un cinquième « R » :  RÉUNIR. 

En effet, avoir le sentiment de réduire ses déchets, ou plus largement son impact carbone, c’est motivant. Le faire ensemble ajoute encore du (bon) sens. Faire de la couture, ce n’est pas « revenir à la bougie ». Faire (un peu) de couture, c’est l’un des moyens de créer le monde de demain en s’inspirant des technologies d’hier, appelées aussi « low-tech ». Utilisons ensemble notre créativité pour un Noël durable !

Sophie Perdrix est membre du mouvement Vision 2035 et Transition Biel/Bienne. Elle anime des conversations carbone, une méthode d’échanges en groupe pour simplifier sa vie et accorder son mode de de vie et de consommation à un monde durable, pour tous.

image_pdfPDFimage_printPrint
Teilen: